La posture de l’arc – dhanurâsana

Posture d’étirement de la chaîne avant du corps par excellence. L’effort est donné au niveau des jambes qui s’élèvent vers le haut, et ainsi entraîne une libération de toute la ceinture scapulaire. Préparée correctement et ajustée comme il le faut, cette posture apporte une très bonne correction à la tendance naturelle du corps à se voûter vers l’avant avec le temps. Le redressement du haut du corps et l’assouplissement des articulations des épaules étirent la cage thoracique et libèrent notre respiration laissant la place aux mouvements complets du diaphragme.

C’est également tout un espace émotionnel bloqué dans la poitrine qui viendra se libérer par une pratique régulière de cette posture.

Au niveau énergétique, nous sommes dans l’expression du souffle prâna, lié à l’action, à l’ouverture au monde, à l’enthousiasme dans la vie. Cette posture de l’arc nous apprend à inspirer, à prendre avec respect et humilité notre place dans le monde, à identifier notre cible et lancer notre flèche depuis l’espace sacré du cœur. C’est une énergie qui vient de notre part la plus profonde que nous allons offrir en posant des actes justes et harmonieux pour nous et pour les autres.

Toutes ces postures d’ouverture de l’espace du cœur doivent être appréhendées dans une progression graduelle. Le thorax est un espace d’une grande sensibilité, et l’ouverture de cet espace peut être déstabilisant. C’est pourquoi ces postures sont abordées après avoir renforcé les énergies liées à la stabilité intérieure et à l’expiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut